La Cale 2 l'Île
La Cale 2 l'Île

Nouvelles de 2016

PORNIC

Il y avait beaucoup d'eau à Pornic le 11 février 2016 à 6 heures du matin

IL ETAIT UNE FOIS

Une grande première à la cale 2 !...

 

C’est la première fois que 4 bateaux de La Cale 2 participaient aux fêtes de la Vilaine ! Le St Michel II avec Michel, Philippe, Claude, Rudy, Mathias et Luc et Amphitrite avec Dominique et son frère Paul-Marie, sont partis de Pornic, le Pilikant partait de Nantes avec Patrick, Pierre-Louis et Nicolas. Et le 4ème bateau me direz vous il était où ? Et bien Gwalarn nous attendait à Arzal avec Daniel et sa sœur.

Parti très tôt de Nantes, le Pilikant faisait la jonction d’abord avec Amphitrite dans l’estuaire. Les trois bateaux passaient de conserve la bouée « Ouest » des Castouillet à la pointe de Croisic. Une grande première se fera également au retour à cet endroit … on en reparlera.

Les trois bateaux relâchent au Croisic. Une certaine émotion s’empare de moi car le Croisic fut longtemps le port d’attache de la famille cela faisait longtemps que je n’avais pas pris les alignements caractéristiques de l’entrée le long du Tréhic : les 2 alignements blancs, les deux verts et les deux rouges, ça y est on est arrivé.

Soirée relax, chacun s’active dans sa cambuse, vers la fin du repas, on a l’impression d’halluciner … on voit apparaître sur les marches de l’échelle, deux pieds en chaussettes … jambes nues… puis en caleçon … puis un plateau de fruits de mer !... surmontés de la tête de … Paul-Marie !... leur voisin n’arrivant pas à finir leur plateau, le donne à Paul-Marie qui vient le partager avec nous.

Voir Paul-Marie descendre l’échelle du St Michel en « tenue de soirée » avec un plateau de fruits de mer dans le mains !... une grande première !...

Le lendemain surprise, c’est tout blanc autour des bateaux, toute l’écume, la mousse, la pollution des marais salants est venue se caler entre les bateaux et le ponton… il faudra user du balai brosse pour faire une petite toilette aux bateaux.

 

                                                                                                          LUC

VILAINE   EN  FÊTE .

Rudy et les huîtres !

 

Rudy part avec le premier bateau, l’Amphitrite, pour ne pas louper la dégustation d’huîtres promise à Tréhiguier … grosse déception à l’arrivée, nous avons … trois huîtres dans la gamelle !...

C’est à la Roche Bernard que la flottille retrouve Gwalarn.

Toute la semaine sera remplie de festivités dans tous les ports de la Vilaine, il serait bien long d’en énumérer les détails, je retiendrais particulièrement la composition de la marguerite en amont de la Roche, pas facile à réaliser mais néanmoins pas mal réussie. La flottille est redescendue sur Arzal pour effectuer une parade nocturne. Gwalarn, et Pilikant ont brillé de mille feux …

La remontée de la Vilaine avec Redon en point de chute fut magnifique avec un temps splendide mais malheureusement un vent de face empêchait les grosses unités de louvoyer. En revanche on peut dire que c’était la « fête des Bélougas » qui s’en sont donnés à cœur joie.

C’était assez fantastique de voir se côtoyer les plus gros bateaux comme le « Bora Bora » jusqu’aux plus petits. Les doris de ce couple de Maloins qui participe à tous les rassemblements … toujours à la rame !... ils se font prendre en remorque de temps en temps … par … Amphititre par exemple !...

Le passage du pont de Cran est très spectaculaire d’ailleurs une foule conséquente assiste avec enthousiasme au passage des bateaux.

 

                                                                                                          LUC

Redon

 

Grand port fluvial .au moyen âge, Redon va bénéficier du commerce maritime, grâce à sa situation sur la vilaine. Au XVIème siècle, la Vilaine est canalisée, le port se développe, les navires de mer peuvent remonter jusqu’à Redon, avant port de Rennes alors.

Soirée festive, repas des équipages, spectacles, concert, fest noz et quand la musique est bonne ... Redon danse !... « y a encore dix filles dans l’bourg de R’don qui tapent du pied ... »

Les équipages se renouvellent, en l’occurrence Claude laisse sa place à Jean-Pierre.

La fête ne s’achève pas à Redon pour autant … le retour est encore chargé en animations et festivités. Escale à Rieux où tout le monde doit débarquer déguisé pour participer au célèbre carnaval de Ri...eux !... étape culturelle également, les carnavaleux découvrent l’histoire de la région avec la visite très appréciée du Château du lieu.

Le vendredi, soirée mémorable à Foleux avec chants de marins autour du bar pour le pot des équipages, avec le groupe de chants « O hisse et oh » qui se prolonge à bord du St Michel, dans une chaude ambiance !...

Les fêtes de la Vilaine s’achèvent à la Roche Bernard avec une dernière parade nocturne ... feux d’artifice et concert.

 

                                                                                                          LUC

Retour à Nantes

 

Il est décidé de ramener la flottille à Nantes en vue de « anniversaire du St Michel II ». Le Pilikant a des petits problèmes de mécanique … à peine sorti de la Vilaine le moteur commence à tousser, le Pilikant prend du retard car nous avons … bien sûr le vent dans le nez !!... Le St Michel ralentit pour les attendre … on fait route ensemble jusqu’à la bouée des Castouillet, à la pointe du Croisic ... On y revient je vous l’avais dit. La mécanique cafouille de plus en plus … Michel décide de les prendre en remorque !...une grande première encore une fois !... mais avec tout ce que cela implique en ralentissement… avec l’incertitude d’arriver à Nantes avant la renverse…risque de surchauffe moteur ... etc … Amphitrite, en éclaireur nous indique toutes les possibilités d’appontages entre Cordemais et Couéron … finalement, malgré un courant appuyé dans le nez, remorqueur et remorqué arrivent à Nantes sans encombres !... « Navigant dans le port de Nantes oula oulalala » … « Oui nous aimerons toujours la navigation de la Loire ! ». Tout est bien qui finit bien.

 

                                                                                                          LUC

LES CINQ ANS DU SAINT MICHEL II

2011 - 2016 : 5 ans déjà

Une grande première et dernière en même temps car c'est la première et la dernière fois que le Saint michel II fêtera ses « cinq ans »

 

Toute la flottille est là amarrée au ponton des chantiers. Le samedi matin La Cale 2 est en effervescence pour installer, tentes et chapiteaux, écran géant et exposants. Tous les petits bateaux de La Cale 2 L’île sont sortis pour être vus par les visiteurs ce qui donne aussi l’occasion de leur faire une bonne toilette !...

Pour l’évènement Olivier a réalisé avec grand art, la peinture du nom de la « Cale 2 l’île » sur le mur extérieur du hangar ... Cela se voit de loin et est très apprécié.

 

Exposants, bar, sono avec son DJ, vidéos … tout est prêt pour accueillir le public en début d’après-midi.

Une grande première encore à La Cale 2 … toute la flottille parade en Loire, le navire amiral le St Michel II est suivi d’Amphitrite, de Pilikant, de Tramontane et Thétis ça a de l’allure … « navigant  dans le port de Nantes oula oulalala ! »

La journée bien animé par le DJ ; il explique, raconte, répond aux question des visiteurs. La chorale de chants de marins (dont fait partie Laurent) se produit avec l’appui de François et de Luc…

Une fanfare nous fait l‘amitié de venir jouer sur le quai.

On pourra regretter la mauvaise météo et le weekend de Pentecôte qui nous ont privés d’un certain nombre de visiteurs !...

Le spectacle est terminé on ramasse tout … mais on dresse les tables et le bar pour fêter et trinquer pour la bonne santé du St Michel !... Les élus remercient tous les participants avec une touche particulière envers ceux qui s’investissent pour La Cale 2 L’île régulièrement et assidument …

Une grande première encore à La cale2 où l’on a vu naître un duo de chanteurs très coloré en les personnes de Luc et François. L’un chante l’autre mime les paroles de façon très imagée … à refaire en d’autres occasions !

Lundi encore une grande première … Toute la flottille appareille dans le petit matin frisquet pour rentrer à Pornic. Au lever du jour nous traversons des moments féeriques avec l’apparition et la disparition des bateaux dans les bancs de brume …

La brise se lève un peu en amont du pont de st Nazaire ce qui donne l’occasion d’envoyer de la toile … et c’est plus beau pour passer le pont !...

Navigant à la voile les unités s’étirent et se distancent dans l’estuaire … c’est l’armada de La Cale 2 qui navigue dans l’estuaire avec, en avant, le dragueur de mines « Amphitrite », à quelques encablures derrière le vaisseau amiral « le St Michel II »protégé sur son flanc droit par la « corvette » du capitaine « Némo » ( c’est Hartwig) pourquoi Némo ? Il faudra le lui demander … pour fermer la marche en protection le poseur de mines « Pilikant » ainsi la flotte arriva en toute sécurité à Pornic.

 

                                                                                                                   LUC 

LE GRAND LARGUE

Les Jeunes ont largué les amarres !

 

La « Grand Largue » est une manifestation, qui existe depuis plus de 25 ans. Elle a été créée par Roger le Bohec (éducateur spécialisé) avec le soutient d’Eric Tabarly et permet à des jeunes en difficulté sociale de découvrir le milieu maritime. Le Saint Michel II y participe depuis qu’il navigue, depuis cinq ans.

 

Rendez vous est pris le vendredi soir pour accueillir les groupes à Pornic. Breefing, répartition des groupes par bateaux, accueil, embarquement. Le St Michel accueille un groupe venus de Cholet et d’Angers : deux éducatrices Marion et Cynthia avec trois jeunes : Dolorès, Hugo et Dylan. L’équipage du St Michel est composé de Dominique, Hartwig, Robert et Luc.

 

A peine le pied posé sur le bateau Hugo nous pose une question existentielle et qui reviendra régulièrement tout au long du weekend : « est-ce que je peux pêcher ? » Pour lui, c’était maintenant, tout de suite, dans le port !!!... On verra ça demain …

« Hasta luego à bientôt si dieu le veut » la flottille appareille dans la bonne humeur avec une parade où chaque équipage doit effectuer une chorégraphie …

 

Cap sur le bois de la chaise, pour un pique nique, au mouillage, devant la plage. Un concours est prévu au programme pour les jeunes sous forme de questionnaire concernant le milieu maritime bien sûr, et  avec réalisation de nœuds marins. Le lendemain sur le chemin du retour, un concours de pêche est prévu … Il n’est pas besoin de demander qui sera en première … ligne !!!  Tout le monde participe avec la ferme intention  bien entendu de finir en tête du concours …

 

L’après midi c’est le « Pen Duick 3 » qui ouvre la marche pour une navigation dans la baie de Bourgneuf en direction de l’Herbaudière où nous relâcherons pour la nuit. C’est l’occasion de continuer à travailler sur le concours : séance de matelotage. Dolores m’épate à sa façon de mémoriser les nœuds et de les reproduire sans entraînement !...

Escale à l’Herbaudière, grande soirée festive avec le repas animé par projection de photos et vidéos de la journée, chants et remise des prix du concours. Malheureusement nous ne serons pas sur le podium car les jeunes ont égaré une feuille du questionnaire, ce qui nous pénalise pas mal évidemment. Mais comme dans l’école des fans il n’y a pas de perdant, tout le monde recevra une clé usb en cadeau. L’équipage du St Michel se produit même à la fin du repas pour chanter une chanson sur l’air de « Santiano » que nous avons composée dans la journée. Nous avons même eu du succès !!! c’est vraiment très sympa de voir ces jeunes se divertir, libérés de toutes les contraintes du quotidien … même s’il fallait de temps en temps « recadrer », chose que les éducatrices effectuaient avec adresse. Nous avions, tour à tour, à faire aux pirates des caraïbes avec J. Sparrow, Peter Pan ou le capitaine crochet avec la fée clochette !

 

Dimanche changement de programme !...

Après un réveil au son du clairon par la voie des ondes, l’organisation nous annonce un changement de programme vu la dégradation de la météo. Le vent est passé ouest. La pluie est garantie avec risque de coup de vent, l’alerte orange est déclarée par le préfet. Conclusion pas de louvoyage dans la baie on rentre directement sur Pornic. Le concours de pêche est annulé, bien sûr, au grand désespoir de notre « martin pêcheur » ! on laissera quand même traîner une ligne … le produit n’est pas très appétissant … des os de sèches au milieu d’algues et de goémon … nous arrivons en fin de matinée. Une petite accalmie nous autorise à déjeuner sur le pont  … rendez vous est donné à 15 heures à la tente P.C., pour le pot d’adieu, pour échanger les + et les – du weekend. Même si la météo a un peu écourté le weekend, il restera de bons moments partagés avec ces jeunes et d’avoir eu la possibilité de leur offrir ce qu’ils n’attendaient peut-être pas forcément : le grand vent de l’oubli !

Arrive enfin le moment de la séparation, les yeux ne sont pas embués uniquement par le petit crachin qui nous retombe dessus !...

« Hasta luego à bientôt si dieu le veut !

Hasta luego on se reverra sous peu ! »

 

                                                                                                          LUC

Nous contacter

 

Pour nous contacter, utilisez le formulaire ci-dessous

Devenir membre

 

Pour devenir membre, utilisezle bouton ci-dessous

S'abonner à la lettre d'info

Pour vous abonner à la lettre d'info des adhérents utilisez le bouton ci-dessous

Pour nous trouver

La Cale 2 de l'Île
Hangar 31

Quai des Antilles
44200 Nantes

 

Téléphone : 02 40 12 09 87‎

Nos heures d'ouverture

du mardi au samedi

de 9 h 30 à 18 h

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La Cale 2 l'Île